Se Souvenir de la Traite Négrière

Infographie

L'Unesco a fait du 23 août la journée internationale du souvenir de la Traite Négrière et de son abolition

Dans la nuit du 22 au 23 août 1791 éclatait à Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti et la République dominicaine) l'insurrection qui fut à l’origine de l’abolition de l’esclavage.

Aujourd’hui comme tous les jours, nous n’oublions pas que la traite transatlantique (traite européenne ou encore traite coloniale)

J’ai mis en infographie les principaux chiffres que j’ai trouvés au fil de mes recherches, mais je vous encourage tous à lire les articles, les rapports, les études, les livres qui traitent de cet épisode tragique et honteux qui donna naissance à la société des Antilles et des Amériques, et jusqu’à l’Océan Indien. Mais la traite négrière reste un sujet bien trop sensible, trop dense et trop complexe pour n’être raconté que par une simple infographie.

Tout n’a pas été dit car il reste encore des registres inexploités :

  • Les archives des compagnies commerciales danoises possèdent quelque 4 500 registres et liasses de documents qui occupent l'équivalent de 400 mètres linéaires sur des étagères
  • Les fonds documentaires de l’Angola sur la traite négrière comportent 3 448 manuscrits occupant six kilomètres d'étagères.
  • La plus grande partie de la documentation portant sur les 15ème, 16ème et 17ème siècles reste encore consignée au Portugal, le plus grand pays négrier qui initia la traite.

Vous pourrez découvrir ici la reproduction en 3D d’un navire négrier.

Notre article vous plaît ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close