Martinique

Habitation

du Simon

On y va pour...

La micro-distillerie en activité

Les visites guidées avec dégustation

La boutique

La maison de maître

Les chambres et maisons d’hôtes

Où les trouver ?

Commune : Le François

Qui sont-ils ?

Propriétaire & Fondateur :
Yves Assier de Pompignan

Création : 2016

Entre le François et le Vauclin

L’Habitation du Simon est une superbe maison du 18ème siècle au milieu des champs de canne.

C’est aussi la plus jeune des distilleries de Martinique, puisqu’elle a été créée en 2016.

Carnet Pratique

S’organiser

  • Visite payante
    Matinées découverte sur réservation du lundi au samedi
  • Déroulé de la visite :
    2 à 3h00 avec un guide, suivie d'une dégustation
  • Horaires de la boutique :
    Mar.-Sam. : 09:00 - 17:00
  • Téléphone :
    +596 596 505 842
rhum vieux

Pari audacieux

Pendant des décennies de crises et de fermetures d’usines, la Martinique a vu ses champs de canne rétrécir et ses rhums disparaître par dizaines. Une petite poignée a de marques a survécu à la débâcle : Saint-James, La Mauny, La Favorite, Clément, Saint-Etienne, Depaz, Madkaud, Bally…

Aussi, on aurait pu croire que créer une distillerie, c’était l’aventure d’une autre époque.

Mais voici que l’Habitation du Simon lance en 2016 une toute nouvelle marque de rhum : A1710. 

L’Habitation du Simon (à ne pas confondre avec la distillerie du Simon qui produit les rhums Saint-Etienne et Clément), a rejoint le club très resserré des distilleries de rhums encore en activité à la Martinique.

La visite de l' Habitation du Simon

Les visites

sont payantes et se font sur réservation, pour un parcours complet de deux heures environ en tout petits groupes à la découverte des étapes de fabrication, de la récolte de la  canne au pressage, avec un passage par la micro-distillerie.

De la maison aux jardins, du chai à la distillerie, des champs de canne à la Maison du Moulin, on vous racontera l’histoire du lieu et la démarche de ceux qui ont uni leurs talents pour créer un rhum d’un genre nouveau.

Un rhum nouveau

Les visites sont payantes et se font sur réservation, pour un parcours complet de deux heures environ en tout petits groupes à la découverte des étapes de fabrication, de la récolte de la  canne au pressage, avec un passage par la micro-distillerie.

De la maison aux jardins, du chai à la distillerie, des champs de canne à la Maison du Moulin, elle m’a raconté l’histoire du lieu, l’histoire de ceux qui ont uni leurs talents pour créer un rhum d’un genre nouveau.

Nom de code A 1710

Il a fallu oser briser les codes pour les réinventer, à commencer par l’étiquette qui détonne dans le paysage rhumier traditionnel où les bouteilles sont estampillées au nom de l’habitation. Un trigonocéphale, un serpent qu’on ne trouve qu’à la Martinique et à Sainte-Lucie, se love autour d’un “A” pour Assier de Pompignan — il faut reconnaître que ça faisait peut-être un peu long sur une étiquette — et 1710 pour l’année d’arrivée dans l’île de Jean Assier, premier de la lignée.

Habitation du Simon : la distillerie

Une Micro-Distillerie

La Belle Aline

La Belle Aline, c’est le surnom de l’alambic charentais de la distillerie, en hommage à la grand-mère du créateur de la distillerie, Yves Assier de Pompignan. Il en sort deux rhums blancs agricoles.

A1710, ce sont trois cuvées de rhums vieux (Soleil de Minuit, Tricentenaire et Nuée Ardente) assemblés à partir de rhums agricole AOC et de rhums de mélasse sélectionnés auprès de distilleries de Martinique et de Guadeloupe.

Le vieillissement se fait sur place dans des fûts de chêne. C’est aussi sur place et à la main que le rhum est mis en bouteilles numérotées.

La Maison

Une bâtisse du 18ème siècle

La maison de maître aux épais murs de pierre et grandes fenêtres cintrées accueille une large véranda qui s’ouvre sur la pelouse où se dressent trois poiriers centenaires. Le tout surplombe les champs de cannes à sucre.

C’est la maison de maître typique, mais avec une touche de modernité.

Balisiers, flamboyants et autres arbres d’agrément, complètent ce décor, avec en toile de fond, des champs de bananes et l’Océan Atlantique.

Au loin, on peut voir la distillerie du Simon qui produit les rhums Clément et HSE.

Habitation du Simon

Un intérieur créole revisité

La grande salle à manger communique avec deux salons. Le mobilier en mahogany et le cannage des fauteuils sont typiques des salons créoles, mais les lignes sont simples, pas de volutes ni de colonnes chantournées.

Le sol en pierre lissée par des siècles d’allers et venues cohabite avec le carrelage noir et blanc, et du parquet en point de Hongrie, assez inhabituel aux Antilles, dans une des pièces où trône un canapé Chesterfield en cuir tout aussi inhabituel. Pas de tableaux accrochés aux murs, mais des aplats de couleurs vives et un grande fresque végétale.

La Boutique

La Compagnie du Rhum

En passant par l’Habitation du Simon, vous pourrez vous offrir une bouteille de la maison, mais sachez que La Compagnie du Rhum a élu domicile dans l’une des dépendances à l’entrée du site.

On y trouve la plus grande collection de rhums à la Martinique, des rhums du monde entier et de toutes sortes : blancs, ambrés, vieux ou épicés, agricoles ou traditionnels.

Bon à savoir

Habitation du Simon

Y aller...

Adresse

Habitation du Simon
97240 Le François

Contact

Téléphone : +596 596 505 842

Sites web

Habitation du Simon

Rhum A1710

Horaires

Lun-sam : 09:00 – 12:00 
Tarifs : visites guidées et payantes sur rendez-vous

Quoi voir à proximité

icon volkswagen beetle car

– Le François –

Habitation Clément

Habitation Clément

– Sainte-Luce –

Plantation Trois-Rivières

Plantation Trois Rivières

– Rivière-Pilote –

Distillerie La Mauny

La Mauny_entrance

Notre page vous plaît ? Partagez-la !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Close